Rabat -L’Agence Bayt Mal Al-Qods Acharif est déterminée à simplifier les procédures et à faciliter les conditions de financement des projets et propositions qu’elle recevra via sa plateforme électronique dédiée aux projets sur son site web officiel, a indiqué samedi à Rabat, le directeur chargé de la gestion de l’Agence Bayt Mal Al-Qods Al Acharif, Mohamed Salem Cherkaoui.

M. Salem Cherkaoui a évoqué, lors d’une réunion de concertation à distance avec des associations et des ONG à Al-Qods, organisée par l’Agence Bayt Mal Al-Qods Acharif, sur le “Nouveau modèle d’édification de partenariats à Al-Qods à travers la plateforme électronique de projets”, les circonstances dans lesquelles s’est tenue la réunion, caractérisées par la propagation de la pandémie du coronavirus, indiquant que le Maroc a pris, sous la direction de SM le Roi Mohammed VI, des mesures proactives et mis en place les dispositions nécessaires pour atténuer les répercussions de la pandémie de la Covid-19, notant que la situation épidémiologique à Al-Qods et en Palestine est maîtrisée, avec la volonté et la détermination des Palestiniens.

Cette réunion de concertation vise à prendre connaissance de l’expérience de chaque acteur dans son domaine de compétence, dans la perspective d’élaborer un modèle plus sûr, plus efficace et plus rentable, a-t-il souligné, ajoutant que l’Agence est déterminée à simplifier les procédures et à faciliter les conditions de financement des projets et propositions qu’elle va recevoir via sa plateforme électronique dédiée aux projets.

Il a affirmé que les investissements de l’Agence à Al-Qods ont atteint depuis sa création, 60 millions de dollars, répartis entre divers secteurs et des projets importants et structurants, que “nous suivons sur le terrain et veillons au respect des procédures, caractéristiques et délais les concernant”, a-t-il dit.

“La pandémie a incité l’Agence à mettre à jour son ordre de priorité en fonction du montant de financement dont elle dispose, sachant qu’elle déploie des efforts pour soutenir les programmes de développement humain, notamment ceux liés à la femme, l’enfance et à la jeunesse, tout en s’occupant d’autres questions, telles que les projets de préservation du patrimoine palestinien et les questions culturelles et intellectuelles”, a-t-il fait observer.

Le directeur du centre d’Al-Qods pour les droits économiques et sociaux, Zied El Hammouri a, pour sa part, salué les efforts de SM le Roi Mohammed VI pour préserver et consolider les racines de la présence du Maroc en Palestine, notamment à Al Qods, saluant à cet égard le rôle que joue le Maroc dans le soutien indéfectible aux Palestiniens, dont la création de l’Agence Bayt Mal Al Qods Acharif.

Cette réunion de concertation a connu la participation de 20 collectifs associatifs, des organisations non gouvernementales à Al-Qods, des acteurs sociaux et des professeurs et d’experts palestiniens dans les domaines de la santé et de l’éducation.

Partager

Share on facebook
Share on google
Share on twitter

PLUS
D'ARTICLES