Rabat-Une vingtaine de collectifs d’associations et des organisations non gouvernementales (ONG) d’Al Qods, des acteurs sociaux, des enseignants, des experts et des chercheurs dans les domaines de la santé et de l’enseignement ont salué, samedi, l’engagement du Maroc envers les causes de la nation, notamment la question palestinienne, sous la conduite de SM le Roi Mohammed VI, Président du Comité Al-Qods Acharif.

Intervenant lors d’une réunion de concertation à distance, organisée par l’Agence Bayt Mal Al Qods Acharif entre Rabat et la ville d’Al Qods, au sujet du “Nouveau modèle d’édification de partenariats à Al-Qods à travers la plateforme électronique de projets”, ces acteurs ont loué les efforts intenses consentis par SM le Roi afin de conserver, ancrer, promouvoir et étendre les racines marocaines à Al Qods, comme moyen de soutenir, d’appuyer et de préserver la présence palestinienne dans cette ville.

Ils ont, à ce propos, mis en exergue la position honorable de l’Agence Bayt Mal Al Qods Acharif qui a pris l’initiative de soutenir les secteurs vitaux dans la ville d’Al-Qods dans la conjoncture de propagation de la Covid-19, à savoir la santé, l’enseignement et l’assistance sociale, à travers un important don en nature au profit des hôpitaux, des étudiants et des familles nécessiteuses.

Pour eux, le lancement par l’Agence d’une plateforme électronique de projets, via son site web, est de nature à faciliter la communication et d’offrir des opportunités au maximum d’associations. Ils ont salué, à ce propos, l’engagement de cette instance en faveur de la simplification des procédures et des conditions de financement de projets à Al-Qods.

Ils se sont également dit favorables aux initiatives et programmes prévus par l’Agence pour mettre à niveau la ville sainte et promouvoir la situation de sa population, qui ont un impact en matière de protection de la ville et de préservation de son équilibre géographique et écologique, surtout devant les défis sans précédent auxquels elle est confrontée du fait de la politique de restrictions, de blocus, de judaïsation, de colonisation, d’expropriation de biens et de terres et de surtaxation de la population.

Les participants à cette réunion ont, à cette occasion, souligné la présence marocaine qualitative à Al Qods, qui sera renforcée par la mise en service du centre culturel marocain à la Médina, illustrant concrètement l’engagement clair et franc en faveur de la défense de la ville sainte et ses lieux saints arabo-islamiques, réitérant leur adhésion pour mener à bien toutes les initiatives de l’Agence et des autres instances œuvrant pour la protection du droit légitime des Palestiniens à Al Qods et le soutien de la résistance de sa population et leu différentes institutions.

Ils ont aussi appelé à mobiliser le financement nécessaire pour permettre à l’Agence, en tant qu’instrument optimal pour la coordination de l’action arabo-islamique commune envers Al-Qods, d’honorer ses engagements et réaliser ses objectifs.

Partager

Share on facebook
Share on google
Share on twitter

PLUS
D'ARTICLES